Le BLOG

Determine

Empowering Decisions

28 avril 2016

Achats et Innovation, la Direction des Achats de l’État et les DataSciences

Achats et Innovation, la Direction des Achats de l’État et les DataSciences

DataSciences – « Savoir c’est pouvoir. » Francis Bacon in Novum Organum, 1620.

En Septembre 2014, Henri Verdier devenait Administrateur général des données de l’État français. Cette initiative unique en Europe a produit certes un rapport annuel, bien entendu une série de recommandations, mais surtout des actions concrètes.


Avec la Direction des Achats de l’État, l’équipe de data scientistes a mené une analyse détaillée des données de consommation d’électricité dans les bâtiments publics permettant au final de mieux négocier les achats de l’Etat. La collaboration entre métier et donnée, entre Achats et Datascientistes va se poursuivre pour permettre à l’État une mise sous contrôle de ses propres données de consommation et par conséquent de ses dépenses en énergie.

Vous avez dit DataSciences ?

Les DataSciences – ou sciences de la donnée – sont une nouvelle discipline visant à extraire des données des informations utiles et à concevoir de nouveaux usages, de nouveaux services. Elles s’appuient pour cela sur un ensemble de méthodes, alliant statistiques, mathématiques, informatique et visualisation des données.

Consommation et dépenses

Quelle Direction des Achats ne rêverait pas de la mise à sa disposition d’une équipe de Datascientistes pour effectuer une analyse de la consommation pour maîtriser la dépense ? Pas de doute la commande publique, l’achat public, accélère sa mutation alliant métier et innovation à l’ère de l’information.

Le Rapport Annuel de la gouvernance de la donnée

Dans la dynamique de la remise de son rapport, Henri Verdier a répondu à quelques questions sur sa mission.
Retrouvez l’entretien et les liens de téléchargement du rapport annuel sur le portail de la modernisation de l’action publique.

Analyse des consommations énergétique

Retrouvez les données et méthode de cette première étude de caractérisation de besoin d’une dépense de 300 millions d’euros annuelle sur le site de l’Administrateur général des données.

Lectori salutem, Patrick