Le BLOG
Determine
Empowering Decisions
août 21, 2019

La gestion concentrique du risque fournisseur

La gestion concentrique du risque fournisseur

Quelque soit leur secteur d’activité ou leur fonction, les dirigeants ont pour objectif de créer de la valeur pour les actionnaires. Un défi qui les oblige à prendre des risques calculés, impliquant souvent la chaîne d’approvisionnement. Du point de vue des actionnaires, rien ne détruit plus rapidement la valeur d’un investissement qu’une mauvaise presse. Dans certains cas, les critiques ne sont peut-être même pas dues aux activités propres de l’entreprise, mais plutôt à celles de ses fournisseurs ou des fournisseurs de ses fournisseurs. Dans cet article, nous allons expliquer pourquoi et comment la gestion concentrique du risque fournisseur semble la meilleure approche à suivre.

Quand la chaîne d’approvisionnement s’étend à travers le monde, les Achats doivent étendre le périmètre de leurs efforts en matière de risque fournisseurs aux pays et secteurs dans lesquels les fournisseurs opèrent. Éliminer le risque fournisseur résultant du non respect des lois en matière de travail des enfants, de corruption ou d’environnement requiert une surveillance proactive à plusieurs niveaux de la chaîne. Afin de parvenir à cette vision élargie, les Achats doivent élargir leur périmètre de gestion du risque fournisseur de façon concentrique: faire de chaque fournisseur le point central, puis élargir pour inclure les sources potentielles de risques afin de réaliser une enquête plus approfondie.

Cercle 1: Le fournisseur

Les risques liés aux fournisseurs sont très probablement dus aux décision prises par l’équipe de direction de ce fournisseur et par les autres entreprises avec laquelle il interagit. Les signes d’un risque potentiel comprennent:

  • Les litiges en cours
  • Des cotes de crédit médiocres ou en baisse
  • Des changements soudains ou importants dans la structure de l’équipe de direction

Les Achats doivent surveiller de manière proactive ces indicateurs de risque au cours des processus de référencement et d’évaluation. Et ce, tout au long de la vie du contrat et pas seulement juste avant la signature de ce dernier.

Les principales sources d’information comprennent les actualités et les données financières provenant directement du fournisseur, ainsi que la couverture médiatique de ses activités, ses transactions juridiques et sa performance financière.

Cercle 2: Le secteur d’activité

Les risques relatifs à un secteur d’activité particulier sont de nature plus systémique et défient souvent les efforts des Achats pour éviter les perturbations.
La plupart des entreprises du secteur donné seront exposées à des risques similaires; leur degré d’incidence dépend de leur capacité relative à:

  • Satisfaire aux exigences de la réglementation
  • Considérer les préoccupations environnementales liées à la consommation de matières premières ou à l’élimination des déchets dangereux
  • Gérer les changements concurrentiels au sein du secteur lui-même. Chaque secteur a ses leaders et ses challengers.

Les Achats doivent de préférence nouer des partenariats avec les leaders et doivent investir le temps et les efforts nécessaires pour déterminer comment un fournisseur se positionne par rapport à ces concurrents dans le temps. Pour gérer les risques sectoriels, les Achats peuvent aussi consulter les rapports d’analystes, des sources d’informations fiables et des revues économiques dédiées au secteur.

Cercle 3: La localisation géographique

Elargir le périmètre de collecte des informations pour y inclure les éléments relatifs à la localisation géographique du fournisseur apporte une perspective entièrement nouvelle sur les risques. Si le risque fournisseur est probablement lié aux activités spécifiques de sa société et que le risque sectoriel est partagé par un groupe de fournisseurs, le risque pays ou risque géographique peut n’avoir rien à voir avec les actions du fournisseur, son paysage concurrentiel ou les produits/services qu’il propose.

Que le risque provienne de catastrophes naturelles, de troubles civils ou d’instabilité politique, on ne peut s’attendre à ce que le fournisseur situé à l’endroit où ces événements se produisent se prépare à l’avance pour ces circonstances ou les maîtrise une fois qu’elles se produisent. Étant donné que ces interruptions sont rarement accompagnées de nombreuses alertes, les équipes achats souhaiteront tirer parti des listes de surveillance et des alertes automatisées pour rester informées et optimiser leur temps de réponse.

Nous avons discuté de différentes structures de risque, ainsi que des sources d’information faisant autorité que les Achats peuvent consulter lors de la gestion de cercles de risques de plus en plus vastes, mais cet effort requiert également une bonne collaboration entre acheteurs et fournisseurs. Les fournisseurs ont différents niveaux de contrôle sur chaque source de risque. Dans les cas où ils ont le contrôle, les Achats peuvent travailler pour surveiller l’impact potentiel en gérant la performance des fournisseurs. Si, toutefois, le risque concerne le secteur d’activité ou la localisation géographique du fournisseur, les Achats ont la possibilité et la responsabilité de travailler main dans la main avec le fournisseur pour comprendre, suivre et se préparer aux perturbations potentielles.

Sur le vaste marché des SI Achats, des solutions telles que Determine pour la gestion des informations et de la performance fournisseurs existent et permettent de centraliser les informations et d’évaluer les fournisseurs sur des critères définis par l’équipe Achats. D’autres solutions permettent également de centraliser les informations du secteur d’activité et de la localisation géographique du fournisseurs et s’interfacent avec la plupart des SI Achats du marché.

Pour découvrir ces solutions, contactez notre équipe d’experts pour une démonstration gratuite!

--> Top